Pearson

VITESSE EN LECTURE DEPISTAGE DU 'RISQUE' EN LECTURE ET PREMIERE CARACTERISATION DU NIVEAU DE PERFORMANCE
2005, KHOMSI A. , F. PASQUET, I. NANTY, A. PARBEAU-GUENO

Public Enfants 
Indication - Dépistage des difficultés de lecture de mots, de 7 à 18 ans  
Points forts - Rapidité et simplicité d’administration et de cotation d’une épreuve qui ne nécessite pas de lecture à voix haute  
voir la suite des informations

Cette épreuve de barrage, simple dans ses principes et son administration, a pour premier objectif de repérer d’éventuelles difficultés de lecture de mots. Elle évalue en particulier la qualité des stratégies phono-alphabétiques ainsi que les connaissances orthographiques disponibles, lors d’une tâche fortement contrainte par le temps.

L’épreuve consiste à porter un jugement sur des “mots” présentés par blocs de 25, pendant un temps limité à 2 minutes.

Les items sont de trois types : des items C, pour Correctement orthographiés ; des items PLE, Pseudo-Logatomes Ecrits servant à explorer les stratégies phono-alphabétiques disponibles ; et des items HP, qui explorent les stratégies orthographiques. Les élèves doivent juger du caractère correctement orthographié des items proposés et barrer uniquement ceux qu’ils refusent.

Spécialement conçue pour permettre un dépistage en situation collective, Vitesse en lecture peut être utilisée en contexte individuel de passation.

Une grille de dépouillement, sur transparent, permet de “lire” les notes portant sur chaque type d’item. Une note globale ainsi qu’un indice d’efficacité dans le traitement sont aussi calculés. Ces notes et cet indice peuvent être reportés sur des profils (construits à partir d’un centilage correspondant aux niveaux scolaires) qui autorisent une double analyse en termes de décalage et en termes d’homogénéité. Une mise en correspondance avec l’âge peut aussi être faite.

Un certain nombre de cas permettent une initiation progressive à l’utilisation de l’épreuve. Par ailleurs, le manuel a été organisé de façon à ce que les utilisateurs non experts puissent se former à la gestion des profils.