Pearson

UDN-II CONSTRUCTION ET UTILISATION DU NOMBRE
1999, MELJAC C. et G. LEMMEL

Public Enfants 
Indication - Evaluation clinique des démarches cognitives
- Bilan des difficultés dans le domaine numérique 
Points forts - Un cahier individuel de relevé des conduites de l'enfant
- Des consignes simples sous forme de phrases clés
- Cotation en trois niveaux : Echec, Intermédiaire, Réussite
- Interprétation des résultats en fonction de l'âge clé et des conduites majoritaires 
voir la suite des informations
Passation  
Tps passation 45 à 60 mn selon l'âge de l'enfant ; la passation peut être fractionnée 
Correction variable 
Etalonnage 420 enfants 



Evaluation de la structure logique de la pensée chez l'enfant


Elaborée à partir des théories piagétiennes du développement de l'intelligence chez l'enfant, cette batterie se compose de 8 épreuves inspirées des expériences de Piaget et de 8 épreuves originales centrées sur l'étude des premières notions logico-mathématiques. Cet outil original s'appuie sur la démarche clinique piagétienne, fondée sur l'interactivité.

Constituée d'une série de situations-problèmes variées, l'UDN-II permet d'explorer les capacités de compréhension et d'utilisation de notions en rapport plus ou moins étroit avec la construction et l'utilisation du nombre chez des enfants de 4 à11 ans.

  • Epreuves de logique élémentaire (classification, inclusion, sériation),
  • Epreuves de conservation,
  • Epreuves d’utilisation du nombre,
  • Epreuves d’origine spatiale : comment, par la logique, transposer et affirmer des identités,
  • Epreuve de connaissance et de compréhension des termes et des opérations mathématiques.


Des épreuves telles que inclusion, dissociation poids/volume, conservation de poids et de la substance permettent d’étendre l’utilisation de l’UDN-II à des enfants en fin de cycle primaire et au-delà, avec des adolescents en difficulté.

Etalonnée sur 420 enfants, l’UDN-II a pour objectif de :

  • Situer l’enfant examiné dans ses démarches numériques et plus généralement logico-mathématiques.
  • Analyser la répartition des réussites et des échecs selon la nature des tâches proposées.
  • Repérer les procédures préférentiellement employées.
  • Evaluer le niveau de l’argumentation fournie par l’enfant et le degré d’élaboration des concepts qu’il utilise, ainsi que ses possibilités dynamiques d’évolution.