Pearson

MEM-IV ECHELLE CLINIQUE DE MEMOIRE DE WECHSLER- QUATRIEME EDITION
2012, WECHSLER D, Adaptation Française ECPA

Public 16 à 90 ans 
Indication - Étude des stratégies mnésiques pour élaborer un projet thérapeutique
- Évaluation des capacités mnésiques dans le cadre des atteintes cérébrales acquises (AVC, traumatismes crâniens, tumeurs cérébrales) et de troubles psychiatriques ou développementaux en vue d'un diagnostic ou d'une orientation
- Étude de la détérioration des capacités mnésiques dans le cadre d'un diagnostic de démence dégénérative 
Points forts - Batterie courte pour les sujets de 65 à 90 ans
- Examen cognitif global de 5 mn avant le début de l'évaluation mnésique
- Évaluation des compétences mnésiques mises en jeu dans la vie quotidienne
- Réactualisation des normes et des qualités psychométriques 
voir la suite des informations

NOUVEAUTE

L’évaluation des capacités mnésiques de 16 ans à 90 ans

 

L’Échelle Clinique de Mémoire - quatrième édition est la révision de la MEM-III. Cette nouvelle version a été élaborée en prenant en compte les dernières avancées de la recherche et les commentaires des utilisateurs MEM-III.

 

Un examen cognitif rapide avant de commencer l’évaluation mnésique
L’administration débute par un examen cognitif rapide et optionnel, permettant de dépister en quelques minutes les difficultés cognitives importantes pouvant traduire une démence ou un autre déficit cognitif. Il est composé d’items évaluant l’orientation, le rappel incident, le contrôle mental, la production verbale, l’inhibition et le dessin d’horloge.

 

2 batteries à disposition du praticien en fonction de l’âge du sujet
Etant donne la grande étendue des âges d’application de l’Echelle, la MEM-IV comprend désormais deux batteries :



 

Une évaluation améliorée des compétences mnésiques mises en jeu dans la vie quotidienne

 

5 subtests sont nouveaux
Examen cognitif du sujet, Addition Spatiale, Mémoire de Symboles, Dessins I et II et 6 subtests conservés de la MEM-III ont subi des modifications : Reproduction Visuelle I et II, Mémoire Logique I et II, Mots Couplés I et II.

 

La révision de la structure de la batterie permet au professionnel d’apprécier avec finesse les difficultés mnésiques que le sujet est susceptible de rencontrer dans la vie quotidienne.

 

L’évaluation de la mémoire de travail visuospatiale, fonction de plus en plus sollicitée par notre environnement (écrans, internet...) est ainsi renforcée par l’ajout de deux
nouvelles épreuves, Addition Spatiale et Mémoire de Symboles.



La MEM-IV permet de calculer

  • 5 indices pour la Batterie Adultes, 4 indices pour la Batterie Seniors (moyenne : 100, écart type : 15)
  • Des notes standard pour chacune des 11 épreuves (moyenne =10, écart type=3)

Des notes complémentaires pour

  • calculer des scores standardisés aux épreuves de reconnaissance (qui n’entrent pas dans les notes standard de base afin de diminuer l’effet des réponses pouvant être dues au hasard)
     différencier les erreurs visuelles des erreurs spatiales dans les épreuves visuospatiales.
  • conclure sur l’efficience des processus d’encodage ou de récupération (en comparant les scores aux rappels libres, rappels indicés et situations de reconnaissance)
  • conclure sur la capacité du sujet à consolider en mémoire à long terme les informations apprises (rappel immédiat vs rappel différé)
  • identifier le support sensoriel privilégié par le sujet pour mémoriser une information. (Indice de Mémoire Visuelle versus Indice de Mémoire auditive)

Le psychologue peut ainsi poser un diagnostic et élaborer un projet thérapeutique.