Pearson

EVAC EPREUVE VERBALE D'APTITUDES COGNITIVES
2003, FLESSAS J. , F. LUSSIER

Public Adolescents
Enfants 
Indication - Donner des pistes de remédiation pour rétablir un équilibre entre les styles cognitifs et mieux diversifier les apprentissages
- Compléter le bilan initial en précisant des déficits subtils dans l'organisation et l'intégration des informations langagières 
Points forts - Test qui s'appuie sur de solides théories de la neuropsychologique des apprentissages exposées de façon claire et concrète dans le manuel
- L'enfant ou l'adolescent répond à son rythme par écrit sur le cahier de passation, ce qui favorise la participation des enfants peu sûrs d'eux
- Les tâches peuvent être présentées oralement pour les enfants en difficulté 
voir la suite des informations



Une nouvelle approche des difficultés d'apprentissage

Cette épreuve originale s’adresse aux enfants et adolescents qui, en absence de handicap intellectuel ou sensoriel, obtiennent de mauvais résultats et sont en difficulté d’apprentissage. Un des facteurs souvent méconnus de ces difficultés provient d’un déficit de l’intégration et de l’organisation des informations langagières.

L’EVAC est un outil diagnostique qui a été construit dans le but de :

  •  déterminer le niveau de maîtrise de la langue et les qualités des opérations
    mentales dans le registre verbal,
  •    comprendre les dysfonctionnements dans le traitement des informations
       en analysant la capacité d’un enfant    ou d’un adolescent à se représenter
       un matériel verbal,
  •  dégager le style cognitif préférentiel (séquentiel ou simultané) par lequel l’enfant apprend, comprend, appréhende un problème et organise son savoir et son expérience pour résoudre ce problème,
  •  orienter le type de remédiation à mettre en place pour mieux maîtriser le traitement de l’information verbale et “apprendre à mieux apprendre“.
     

Trois échelles sont proposées sous la forme :

  •  De tâches “séquentielles”, requérant une bonne mémoire auditive, une capacité d'analyse et la mise en place des concepts de temps.
  •  De tâches “simultanées”, requérant la traduction mentale d'énoncés verbaux (à contenus littéraires ou mathématiques) en images symboliques visuelles.
  •   De tâches de “compétences linguistiques”, requérant des habiletés de synthèse d'idées, d'extraction d'inférences, d'interprétation de métaphores, de structuration grammaticale et d'accès lexical.

Les 18 notes obtenues à chaque variable sont transformées en notes pondérées par

               - tranches d’âge et pour chaque niveau scolaire,
               - en percentiles pour les 3 échelles principales et les 2 sous-échelles de langage.

L’analyse clinique des notes obtenues à chaque variable permet de repérer les capacités déficitaires sous-jacentes à chacune des épreuves : attention soutenue, mémoire de travail, capacité audito-verbale, capacités d’abstraction, force des évocations visuelles, facilité d’accès au lexique, etc., et permet de cibler précisément les activités de remédiation appropriées.

Le profil met en évidence l’hétérogénéïté éventuelle des résultats et le style cognitif préférentiel de l'enfant. Cela permet de mettre en place une prise en charge adaptée au fonctionnement de l'enfant.