Pearson

ECS III EVALUATION DES COMPETENCES SCOLAIRES AU CYCLE III
1997, KHOMSI A.

Public Enfants 
Indication - Repérage des contraintes qui peuvent peser sur les apprentissages
- Premier diagnostic rapide
- Prévention des difficultés d'apprentissage 
Points forts - Evaluation des compétences susceptibles d'être mises en jeu dans les apprentissages et non les performances scolaires
- De nombreux cas illustrent l'utilisation de l'épreuve
- Des grilles de dépouillement, sur transparents, permettent de calculer les notes globales attribuées à chaque épreuve
- Les couleurs du cahier de passation aident au repérage dans chaque page et permettent d'évaluer les capacités d'autorégulation de l'enfant 
voir la suite des informations
Passation  
Tps passation 60 à 90 mn 
Correction 10 mn maximum 
Etalonnage 1 000 enfants de CE2 à CM2 

Cette batterie s’adresse aux enfants qui n’ont pas acquis en cycle d’approfondissement (CE2, CM1, CM2) les apprentissages de base en lecture, d’orthographe et de numération leur permettant de construire leurs savoirs scolaires. ECS III comprend six épreuves :
     - Identification du mot écrit (IME)
       Evalue la compétence en lecture dans sa composante d’identification du mot et décrit les stratégies employées, y compris les stratégies de compensation qui sont mises en évidence lorsque les contraintes sont trop fortes et la charge cognitive trop importante pour gérer les deux voies simultanément.
     - Compréhension en lecture (CL)
       L’enfant choisi parmi quatre images celle qui correspond au texte qu’il lit. Les textes sont de plus en plus complexes (micro-récits). Cette épreuve analyse les stratégies de compréhension utilisées sous deux aspects : imagée ou inférentielle.
     - Résolution de problèmes abstraits (RP)
       Evalue les capacités à résoudre des problèmes non verbaux. Cette aptitude est fortement corrélée avec l’apprentissage de la lecture, puisqu’une des phases les plus importantes de l’acquisition de la lecture est le passage par l’utilisation de l’analogie. Sur le principe des matrices progressives, deux types de résolution de problèmes sont étudiés à travers le traitement perceptif et le raisonnement analogiques.
     - Orthographe
       Vue sous trois angles différents :
          - Orthographe lexicale (dénomination écrite avec ébauche du mot).
          - Orthographe grammaticale (compléter des phrases commencées par l’orthophoniste et qui concernent la morphologie verbale).
          - Orthographe des items homophones du subtest IME.
     - Graphisme
       L’enfant doit reproduire des figures géométriques avec indication des points d’arrêt puis sans les points d’arrêts intermédiaires.
     - Nombre et arithmétique
       Comporte trois modules :
       - Transcodage numérique en réception et en production qui utilise une procédure d’assemblage proche de celle utilisée dans l’identification des mots.
       - Opérations sous forme d’opérations à trous.
       - Problèmes arithmétiques : l’enfant choisit parmi trois opérations celle qui correspond au problème exposé.
LECTURE DES RESULTATS
Les résultats sont présentés dans des graphiques en centiles répartis horizontalement de part et d’autre du centile 50. Le profil des résultats à chaque subtest et le profil de synthèse des notes globales mettent en évidence le caractère homogène ou non des performances enregistrées.
En cas de mise en évidence d’un dysfonctionnement, la passation de l’épreuve LMC-R ou du BLI précisera la pathologie et orientera vers des pistes de prises en charge.