Pearson

LEXIQUE POUR LIRE PROPOSITON DE CHEMINEMENT AUTOUR DU LEXIQUE : DU MOT A LA SYLLABE, AUX PREMIERES MARCHES DE L'ECRIT
2007, BOURG E. et A. KHOMSI

Public Enfants 
Indication - Difficultés persistantes de langage oral affectant la qualité du vocabulaire et la compétence phonologique 
Matériel - 18 séances de travail, soit 54 planches
- 18 planches destinées à la mobilisation du vocabulaire entre les séances (Pioches Maison)
- Manuel avec consignes détaillées 
voir la suite des informations
Passation  
Tps passation séances de 20 minutes environ, divisées en 3 temps 
Correction  
Etalonnage  



Renforcer le langage oral pour faciliter l'apprentissage de la lecture

Lexique Pour Lire est un programme d'entraînement destiné à faciliter l'entrée dans l'apprentissage du langage écrit des enfants de fin de GSM à début de CP.
Il constitue une suite possible et souvent indispensable au travail réalisé avec Lexique Vivant (ECPA 2004, cf. page 52). Si les principes de ces deux outils sont proches, leurs finalités sont différentes : les exercices de Lexique Pour Lire, plus riches et plus complexes, visent à stimuler le Langage Oral tout en préparant les bases de l’écrit.
Ce matériel permet de :
• “Brasser” beaucoup de vocabulaire, tant en réception qu’en production, pour modifier à moyen terme le fonctionnement linguistique de l’enfant. La mobilisation qualitative et quantitative du vocabulaire entraîne en effet une disponibilité accrue et une précision plus importante du vocabulaire de l’enfant.
• Prendre conscience, de façon graduée, du fait que le Langage Oral se segmente en unités de plus en plus petites (mots, syllabes, unités de la syllabe) pour favoriser l’émergence des compétences métaphonologiques, en vue de préparer ou soutenir l’apprentissage de l’écrit.
Les 18 séances, de 3 exercices chacune, sollicitent, de façon articulée, les principales composantes du lexique :
• Niveau Sémantique : à travers de multiples situations, on induit un enrichissement de la quantité de mots, sans pour autant oublier les références linguistiques associées (morphologie, morphosyntaxe et contexte). La fréquence et la sensibilisation aux mouvements articulatoires permettent une sollicitation des contrastes phonologiques et le perfectionnement de la boucle phonologique.
• Niveau Phonologique : des exercices de ralenti favorisent une première appréhension des différents segments lexicaux. Les isoler, les manipuler et les assembler familiarisent avec les mécanismes de l’apprentissage du langage écrit. Ce travail est réalisé de façon implicite et non pédagogique. L’objectif est que ces mécanismes soient automatisables et transférables à d’autres situations.
• Niveau du Code Alphabétique : il s’agit de prendre conscience puis de maîtriser les bases de la correspondance signe – son. Les exercices portent sur quelques voyelles orales, unités phonologiques les plus accessibles. Ils sensibilisent aussi au repérage de quelques phonèmes.
Entre chaque séance, le matériel prévoit l’utilisation de Pioches dites " maison ". Il s’agit de réactiver les mécanismes découverts en séance en impliquant les familles dans la dynamique de prise en charge.
Ce matériel peut servir à tester les compétences de segmentation des enfants plus âgés. Moyennant des aménagements personnalisés, il permet de renforcer des représentations phonologiques floues et de travailler du vocabulaire sous une forme inhabituelle à cet âge-là.